Réponse de biocabas

Classé dans : Alimentation | 0

équipe bio cabasSuite à mon article « Mon essai à biocabas » je vous fais part avec leur accord de leur réponse:

Bonjour,
Nous sommes deux à travailler sur le projet, Sandrine qui est en relation avec les abonnés et moi-même qui suis en relation avec les producteurs.
Tout d’abord merci pour votre étude, il est toujours intéressant d’avoir ce type de données.

Norabio est une coopérative de producteurs du Nord Pas de Calais Picardie. Elle a été mise en place à l’initiative des producteurs en 1998. Au fur et à mesure du développement, ils ont pris quelques salariés pour s’occuper du quotidien afin de rester sur leur métier: être producteur. Un CA est élu par l’ensemble des producteurs afin de prendre les décisions au quotidien sur nos différents projets. Le biocabas est la seule activité en relation directe avec le particulier. L’idée de la coopérative est d’être au service du producteur, ainsi nous avons quelques activités:
– service d’achats de plants et semences, ce qui permet qu’en achetant collectivement les producteurs bio ont des prix plus avantageux
– Marché de gros et transformation, pour les gros producteurs
– la RHD: Restauration Hors Domicile, où nous travaillons pour le développement de l’alimentation bio en restauration collective
– la comptabilité, pour simplifier le travail des producteurs
– le Biocabas:
-..

Les Biocabas, ce sont:
Nature à votre porte– les « petits » producteurs qui se regroupent ensemble sur le contenu des paniers. Nous effectuons deux fois par an une réunion de planification, permettant aux producteurs de s’assurer une juste rémunération de leur travail en fonction de leur production, c’est une sécurité face au marché. Nous assurons également la diversité de production dans les champs.
– Soutenir et accompagner les nouveaux producteurs dans leur conversion en bio. Ils se professionnalisent au travers de ce projet pour pouvoir par la suite être apte à commercialiser sur d’autres secteurs type RHD et ont un soutien technique en fonction de leur besoin.
– Donner aux producteurs des opportunités de se rencontrer, de s’organiser entre eux et de rencontrer les autres acteurs de la filière.
– Développer la consommation de produits bio, locaux et de saison
– c’est agir sur l’emploi local et rural, l’environnement, la protection de l’eau et la santé
– …

biocabas et la Feuille de ChouPour répondre à vos remarques:
– Pour le contenu de votre panier, vous avez eu des oignons qui vous semblait en quantité un peu trop importante. Nous n’en mettons qu’une fois toutes les 3/4 semaines, vous permettant de les utiliser sur vos prochains paniers. C’est un produit qui conserve.
– Vous dites que nous ne sommes pas dans un circuit direct du producteur au consommateur. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous, certes le producteur ne livre pas dans chaque point relais et ne confectionne pas les paniers, mais il commercialise au travers de sa coopérative. C’est un système qui appartient aux producteurs bio de la région. Cela lui permet de toucher une population qu’il ne pourrait pas toucher tout seul. Cela lui fait gagner du temps et lui permet de pouvoir mieux s’investir sur sa terre. Nous avons des producteurs de la Somme parce que nous sommes une coopérative de producteurs bio de la région NPdeC Picardie. Pour l’instant ils n’ont pas beaucoup de débouchés sur la Picardie. Nous essayons de développer ce marché mais cela prend du temps. En attendant ils profitent de leur coop pour commercialiser. Il faut laisser la place à chacun. Bien sur, nous préférerions être sur le plus local possible et c’est comme ça que nous essayons d’avancer.
– Nous travaillons en partenariat avec le SCI qui sont en effet des contrats d’insertions aidé par l’Etat. Ils ont des contrats de 6 mois renouvelables 4 fois. L’idée étant qu’ils trouvent une formation ou un emploi le plus rapidement possible. Nous souhaitions avoir une vocation ESS (économique, sociale, et solidaire) sur notre projet. Le coeur du Biocabas c’est l’humain, au travers du cercle vertueux entre producteurs, jeunes en insertion, points relais, biocabistes, où chacun y trouve sa place.
– Sur la bio accessible, nous avons mis en place le Biocabas accessible. Ce sont des paniers qui sont proposés en partenariat avec des centres sociaux pour des personnes plus démunis: familles nombreuses, personnes touchant le RSA, boursiers… , ils sont payés à moitié par le conseil général et sont accompagnés d’ateliers cuisine pour aider à consommer des produits bruts.

bio-cabas-une-filiere-de-production.jpgLe Biocabas n’est pas un projet à vocation économique, c’est un acte militant pour changer de système agroalimentaire. Le prix d’une chose n’est pas « tout », les choses ont aussi une valeur environnementale et sociale.
Bien à vous,
Domitille

Laissez un commentaire